Les anti virus : une efficacité parfois discutable


Principe de fonctionnement d’un anti-virus 

Les anti-virus, comme ils ont pour rôle de détecter les menaces pouvant être des logiciels malveillants ou souvent liés à des périphériques comme les clés USB contenant des virus, ont leur principe de fonctionnement de telle manière à ce que ces éléments malveillants soient neutralisés. A cet  effet, les anti-virus utilisent deux techniques bien définies pour les détecter. Entre autres, on note les bases de signature de virus caractérisées par des portraits robots numériques reconnaissant directement les virus déjà courants, et l’autre technique s’agit de l’approche heuristique qui identifie à l’aide de la fusion de plusieurs techniques les logiciels douteux ou étranges par le biais de leur comportement inhabituel. Cette dernière peut se traduire par des modifications de fichiers, voire leur suppression, ou même des transmissions d’informations en réseau. C’est pour cela que la mise en place des anti-virus dans les postes d’ordinateurs permet de détecter automatiquement, après exécution dans certains cas, les menaces, à l’ouverture d’un quelconque fichier. 

le-sens-des-bases-de-signature-pour-les-anti-virus.jpg

Pourquoi ne sont-ils pas toujours efficaces ? 

On pense souvent que sous la protection d’un anti-virus, notre ordinateur ne pourra courir aucun risque à l’ouverture d’un dossier ou fichier. En effet, cette réaction est normale puisque nous pensons que l’anti-virus installé traque à la demande ou automatiquement les menaces en temps réel en effectuant des scans sur l’ensemble des fichiers présents dans le disque dur. Cependant, il ne faut pas justement se fier à la présence de cet anti-virus dans l’ordinateur, déjà si celui-ci n’est pas mis à jour, ça revient au même, l’ordinateur n’est pas du tout protégé comme si rien n’a été installé. Et il n’y pas que cela, des données obtenues via Imperva ont indiqué clairement que les anti-virus ne détectent pas forcément tous  les virus récemment créés, et que le taux de détection serait inférieur à 5%, donc pas de protection complète. En conclusion, il n’y a pas de meilleur anti-virus tout simplement et théoriquement aucun n’est efficace. 

efficacite-moindre-des-anti-virus.jpg